TU-YANG, l'ingénierie mécanique sur mesure

Implantée dans la pépinière Marseille Innovation du Technoptic, Tu-Yang accompagne les entreprises dans la réalisation de projets centrés sur la mécanique.

C'est en 2015, fort d'une vingtaine d'années d'expérience dans l'ingénierie, en Italie puis en France, que Piero Bissi fonde Tu-Yang, un bureau d'études spécialisé dans la mécanique : « J'accompagne les entreprises dans leurs projets de recherche et développement autour de la mécanique, mais aussi à l'interface de la mécanique et d'autres domaines comme l'optique par exemple ».

C'est dans son Italie natale que Piero Bissi a débuté sa carrière après un diplôme en ingénierie mécanique et un doctorat en ingénierie des matériaux. Pour l'anecdote, c'est dans la prestigieuse usine Ferrari de Maranello qu'il va effectuer son projet de fin d'études. Plus tard, il s'installe en France pour des raisons familiales où il travaille pour plusieurs entreprises dont un éditeur de logiciel en mécanique, Rolex, la division professionnelle de Babyliss ou encore la CNIM : « Je pense que le fait d'avoir travaillé dans plusieurs pays et d'avoir pu intégrer des structures académiques, industrielles et de service dans des domaines d'activité très différents, me permet d'avoir une approche particulière de l'ingénierie et surtout de m'adapter très vite à chaque nouveau projet ».

C'est en région et même, en partie, sur le Technopôle que Tu-Yang a trouvé ses premiers clients. Parmi eux, on retrouve notamment SOPRO COMEG à La Ciotat (matériel médical) avec un composant opto-mécanique, mais aussi AKA Optics, également implanté dans la pépinière Marseille Innovation dans Technoptic et CMR Group : « C'est un projet en cours qui concerne le développement d'un capteur optique destiné à réaliser des analyses des fluides en temps réel ».

Pourquoi une entreprise française, fondée par un Italien, affiche t elle un nom chinois ? «Tu-Yang veut dire dessin technique en chinois, confie Piero Bissi. Ça à l'avantage de se prononcer de la même façon dans toutes les langues. Il faut voir cela comme un clin d'oeil, cela intrigue et permet de se démarquer de tous ces noms à consonance anglo-saxonne »

Contact :
 p.bissi@tu-yang.net

 

Publié le: 
Vendredi, 15 juillet, 2016