Défi "Dégun sans stage" : rejoignez les entreprises participantes !

mer 01 nov 2017 - sam 30 déc 2017

Impulsé par l'entreprise Provepharm le 29 mars dernier, "Dégun sans stage" est un défi collectif lancé aux 170 entreprises et laboratoires du Technopôle afin de permettre aux élèves des collèges de réseau prioritaire du 13ème arrondissement d'y effectuer un stage de découverte du monde de la recherche et des entreprises innovantes.

 

51 OFFRES DE STAGE COLLECTEES A CE JOUR !!

 REJOIGNEZ LES ENTREPRISES PIONNIERES DEJA ENGAGEES 

 

Toutes les infos sur :
www.degunsansstage.fr
Contact : contact@degunsansstage.fr

 

 

 

 

 

PRESSE : DEGUN SANS STAGE DANS MADE IN MARSEILLE

TEMOIGNAGE D'ELEVES :

Souhlia et Hamidati, élèves de 3ème du collège Edmond Rostand dans le 13ème arrondissement de Marseille, ont passé chacune deux jours à découvrir l’activité de Provepharm,  entreprise  du Technopole spécialisée dans la chimie fine et les applications pharmaceutiques.

« J’ai vu une poudre bleue que l’on mélange au sang des personnes opérées pour mieux voir à l’intérieur de leur corps, et aussi toutes les personnes  qui préparent des dossiers de 200 pages qu’ils envoient à l’étranger ».

Découverte de nouveaux métiers, compréhension du fonctionnement de l’entreprise, les deux jeunes filles ont aussi été très sensibles à l’histoire de l’entreprise et de sa création : « Ils se sont connus au lycée et après ils se sont dit « on va monter notre entreprise », c’était des amis et la banque a cru en eux, c’est ça qui m’a trop plu ».

Christophe Baralotto, fondateur de Provepharm et chef d’entreprise très impliqué dans les initiatives d’insertion sociale  à destination des jeunes mais aussi des chômeurs de longue durée, insiste sur l’enrichissement mutuel qui émerge de ces expériences :

« On pourrait croire que seul l’élève tire des bénéfices de cet échange, mais c’est aussi très dynamisant pour nos équipes de parler de leur travail et leurs missions. Par cette valorisation de nos actions au quotidien, on retrouve une fraîcheur dans la façon de décrire et percevoir nos objectifs ».

Publié le: 
Jeudi, 23 mars, 2017